Histoire

De Galatée Observatory
Révision de 26 mai 2016 à 06:57 par Mans (discussion | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Pour la petite histoire...

Quelle est sans aucun doute la meilleure place pour observer le ciel ? La montagne bien sûr ! Un endroit près des étoiles mais aussi très difficile d'accès.
Draix.jpg

Afin de tirer le meilleur parti d'un instrument astronomique, il est nécessaire d'observer le ciel depuis un site présentant des caractéristiques aérologiques bien particulières. Les nuages doivent être rares, les nuits sombres, le ciel clair et l'air stable. Les meilleurs sites sont donc loin des villes, au sommet de montagnes choisies. L'accès à ces sites étant rarement simple, ils sont difficilement exploitables, surtout pour les astronomes amateurs. Heureusement, beaucoup d'observations ne nécessitent pas la présence d'un observateur auprès du télescope, s'il est possible de le commander à distance.

Notre objectif est donc de construire un observatoire astronomique sur un site choisi pour la qualité de son ciel. Cet observatoire sera télé-pilotable via Internet. Chacun pourra l'utiliser depuis n'importe quel ordinateur relié au réseau. Il suffira de donner les coordonnées d'un point du ciel à viser, ou le nom d'un objet connu, de fixer les paramètres de l'observation, et l'image obtenue sera retransmise vers l'observateur, toujours via Internet.

La montagne du Cheval Blanc, culminant à 2323 mètres dans les Alpes de Haute Provence, a été choisie pour les qualités de son ciel.

Les caractéristiques techniques du télescope et de ses équipements offriront à l'amateur un outil complémentaire aux équipements « classiques » qu'il pourra se procurer ou utiliser au sein d'un club « classique » d'astronomie. Le télescope aura un diamètre de 1,5 mètre. Les foyers primaires et Nasmyth seront exploitables afin de bénéficier de différents rapports d'ouverture. Différents instruments dont un spectromètre seront utilisables. Mais l'observation ne sera pas réservée uniquement aux spécialistes capables de comprendre l'influence des plus infimes réglages. Différents « niveaux » d'utilisation seront accessibles, pour que l'expert comme le débutant puissent ouvrir cette nouvelle fenêtre sur l'Univers.

Observatoire a4.jpg

Nous souhaitons avant tout offrir l'accès à un outil différent, afin que l'amateur averti puisse utiliser notre observatoire en complément de son équipement personnel. Il va de soi qu'un tel observatoire est également intéressant pour des groupes d'observateurs, par nature peu mobiles (scolaires, étudiants, clubs ?). Et ce, d'autant plus que l'observatoire est programmable. C'est à dire qu'il est possible de commander pendant la journée une observation à réaliser après la tombée de la nuit, et dont les résultats seront analysés le lendemain. Un observatoire accessible sur Internet permet également d'observer « en direct » et en plein jour, en profitant du décalage horaire. Un astronome brésilien pourra observer le ciel nocturne en pleine après-midi.